You are currently viewing Accompagner la création d’un service d’appui à la pédagogie en Mauritanie
De mai 2024 à mai 2026, le CEMU accompagne la création d'un centre de pédagogie universitaire national en Mauritanie. (crédits : CEMU - mai 2024)

Accompagner la création d’un service d’appui à la pédagogie en Mauritanie

  • Dernière modification de la publication :6 juin 2024
  • Post category: Projet/Zoom sur…

L’expertise du CEMU en ingénierie pédagogique au service d’un projet partenarial international.

En mai 2024, les relations entre l’université de Caen Normandie et la Mauritanie se sont renforcées à nouveau avec le lancement d’un projet de création et de mise en œuvre d’un centre de pédagogie universitaire à Nouakchott avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), soutenu par le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade de France en Mauritanie dans le cadre des Fonds Équipe France (FEF).

Ce centre sera, à terme, la structure d’appui à la pédagogie au service de l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur mauritanien. Pendant deux ans, le CEMU et le pôle développement du Carré international accompagneront le MESRS dans la structuration du centre, la définition des besoins et la formation de l’équipe aux missions de l’ingénierie pédagogique.

Les missions du futur centre de pédagogie

  • Développement professionnel des enseignantes et enseignants
  • Soutien à l’innovation pédagogique
  • Conseil et accompagnement pédagogique
  • Conception de dispositifs de formation à distance
  • Évaluation des enseignements

Les enjeux du projet

  • Accompagner la structuration du centre de pédagogie universitaire
  • Rendre autonome une première équipe opérationnelle en ingénierie pédagogique
  • Former des enseignants et enseignantes référents sur la pédagogie dans le supérieur
  • Développer une communauté de pratique enseignante

Un projet en trois phases

2024 : création officielle de la nouvelle structure

Pour appuyer la création du centre de pédagogie universitaire, un groupe de travail a pour mission de monter un dossier juridique, politique, pédagogique et administratif. Il est composé de 6 membres, représentant le MESRS, les enseignants et les enseignantes des différentes structures de l’enseignement supérieur mauritanien.

Une fois le centre créé officiellement, le groupe de travail, appuyé par le CEMU, s’attachera à son équipement ainsi qu’au recrutement d’une première équipe opérationnelle et d’un réseau d’enseignants et enseignantes référents (avec un rôle de diffusion des pratiques dans leurs établissements respectifs).

test

Le groupe de travail en séminaire au CEMU (mai 2024) pour appréhender les missions d’accompagnement des enseignants et enseignantes proposées par le CEMU et participer au colloque RUNED24, afin de rencontrer des chercheurs, chercheuses et praticiens, praticiennes de l’enseignement supérieur francophone.

De g. à d. : Matthieu Le Crosnier (ingénieur pédagogique – CEMU), Jeanine Berthier (experte pédagogique), Hafedh Mohamed Babou (directeur de la formation – École supérieure polytechnique), Yarba Beguatt (coordinateur de la section de français – École Normale du Supérieur), Mohamed Lemine Diakité (directeur de l’informatique et des systèmes d’information – Université de Nouakchott), Sidi Mohamed Mahmoud Maouloud (directeur de la planification – MESRS), Djeinaba Diouf (cheffe du département de linguistique – Université de Nouakchott)

2025 : montée en compétences et plan d’actions visant la transformation pédagogique

Au cours de l’année 2025, l’équipe opérationnelle du centre et le réseau d’enseignantes et enseignants référents seront formés aux différentes missions de l’ingénierie pédagogique et à la pédagogie dans le supérieur. Cette formation sera personnalisée en fonction des besoins de chacun, avec un accompagnement par des ingénieurs, ingénieures pédagogiques et experts, expertes du CEMU. Son format hybride présentera des activités asynchrones et synchrones à distance, ainsi que deux séminaires de regroupement pédagogique à Caen et à Nouakchott.

Le fil rouge de l’année sera la rédaction collaborative d’un plan d’actions visant la transformation pédagogique de l’enseignement supérieur mauritanien, qui pourra être soumis au MESRS.

2026 : premières actions d’accompagnement

Autonome, le centre de pédagogie universitaire mauritanien pourra lancer ses premières actions d’accompagnement pédagogique, conseillé dans leur mise en œuvre, si nécessaire, par le CEMU : ateliers de formation, événements de sensibilisation, création et mise à disposition de ressources pédagogiques, etc.

Le projet sera valorisé par l’organisation d’un colloque de praticiens et praticiennes à rayonnement régional à Nouakchott, en mai 2026. L’objectif est de développer la communauté de pratiques et usages du centre, et de créer des liens avec les acteurs et actrices de la pédagogie universitaire au sein des pays voisins.

Un réel intérêt marqué par une visite ministérielle

Le 24 mai 2024, l’université de Caen Normandie a eu l’honneur d’accueillir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, SE Monsieur Niang Mamoudou. Accueilli par le président de l’université de Caen Normandie, il a pu lui faire part de son intérêt particulier pour ce projet de collaboration, en réponse à ses objectifs de consolidation des réussites étudiantes mauritaniennes.

Contacts

Chef du projet FEF : Sidi Mohamed Mahmoud Maouloud (MESRS – Mauritanie)

Chef de projet pour l’université de Caen Normandie : Matthieu Le Crosnier (CEMU) cemu.conseil[at]unicaen.fr

Responsable pédagogique : Élisabeth Schneider (CEMU)

Accompagnement ingénierie de projet/international : Stéphanie Gouttry (Carré international) intl.projets[at]unicaen.fr

Expertise pédagogique internationale : Jeanine Berthier